mardi 1 mai 2018

Château de Mercy la colonie de vacances.

La colonie de vacances.

Le saviez-vous en 1946 juste après guerre le château de Mercy avait un gardien qui résida avec sa famille sur le domaine, pour l'entretien, également afin d'accueillir les colonies de vacances des enfants de militaires de l'armée.
C'est ainsi que la famille Langard  a parcouru le domaine de long en large de 1946 à 1954 soit un an après l'arrivée de la RCAF.
A cette période le domaine de Mercy appartient à l'armée Française.

Document des service social de l'armée, direction régionale.

                                        ORDRE DE MISSION.







Visiblement déjà à cette époque il y avait des travaux car le domaine de Mercy à subi bon nombreux de dégât fin de la 2em Guerre avec une résistance de l'armée Allemande, bon nombre de tombes de soldat allemand mort dans le château transformé en hôpital à cette époque sont enterrées juste devant le château.
Nous sommes juste après guerre.

Voici une vue aérienne prise en 1946, nous pouvons encore distinguer une croix sur les escaliers afin d'éviter les bombardements durant la Guerre, pour signaler que le château abrite un hôpital 
Photo IGN.


Photo de famille Langard.
une petite fille (Monique) en arrière plan la Chapelle.
Nous sommes en 1948.



Photo de famille Langard.
 Devant la porte latérale du château de Mercy.
Les vitres sont brisées, il reste quelques traces de la Guerre.
Toujours cette petite fille.




Photo de famille Langard.
Le personnels de service cuisinier et autres en 1946.
Un petit moment de pause peut-être.





Nous sommes en 1947 dans la salle a manger de 
la colonie de vacances. Une belle salle pour prendre les repas.
Photo de famille Langard.






                                                     Photo de famille Langard. 
La colonie des enfants militaires de l'armée en 1950, le jeux saute mouton, avec le tableau des activités en haut des escaliers.





                                                Photo de famille Langard.
                   ( gardien et resident du domaine de Mercy)
                                   Un moment de détente.




MERCI à famille Langard Wagner pour ce témoignage, et merci à Monique pour les photos souvenirs